BARAKA

BARAKA

Menu
Calais avec le collectif CSUR

Calais avec le collectif CSUR

Calais avec le collectif CSUR

 BARAKA A CALAIS NOVEMBRE 2007

 

Baraka à la rencontre du collectif CSUR, le week-end du 10-11 Novembre, à Calais.
Les dégâts de la mondialisation, l’injustice des rapports Nord Sud et les guerres récentes dans lesquelles les pays du Nord ont souvent une part de responsabilité, poussent régulièrement des personnes à quitter leurs pays pour chercher la sécurité et, espèrent-ils, du travail en europe.  Cette situation amène de nombreux réfugiés à risquer leur vie pour tenter de rentrer en Grande Bretagne. Calais a   toujours constitué un cul de sac pour ceux qui ne parvenaient pas à aller en Angleterre. 
Différentes associations s’occupaient depuis longtemps de l’accueil des personnes en situationirrégulière à  Calais. Plusieurs épisodes d ‘arrivées massives de réfugiés, ont amené des associations religieuses, humanitaires, de défense des   droits de l’homme, et des partis politiques à  agir ensemble pour venir en aide matériellement aux réfugiés, et faire pression sur les pouvoirs publics afin de mettre en place des lieux d’accueil.
Ces différentes associations se sont regroupées en un collectif appelé, C.SUR (Collectif de Soutien d’Urgence aux Refoulés).  Le nom a par la suite été modifié, pour devenir l’actuel « Collectif de Soutien d’Urgence aux Réfugiés ».
Après fermeture du centre d’accueil des migrants, Sangate en 2002, de nombreux bénévoles on rejoins le collectif.Cette fermeture n’a fait qu’aggraver les conditions de vie déplorables des migrants, et la répression.
Chaque jour CSUR aide les réfugiés de Calais et des alentours, notamment à se nourrir et se vêtir dignement, mais manque de moyens face à l’ampleur du problème, souvent méconnu.
Baraka était à Calais le 10-11 Novembre. Nous étions 6 à partir pour Calais samedi matin en voiture et en train, en transportant plusieurs sac de vêtements collectés sur Paris, grâce aux membres et à l’association Maghreb Culture.
Ils ont étaient distribué le Samedi après midi, puisque avait lieu le 5ème anniversaire de la fermeture de Sangatte.
 
Calais--28-.JPG undefined

 

A cette occasion les bénévoles organisaient une grande distribution de vêtements pour les migrants. C’était aussi l’occasion pour les bénévoles et les réfugies de partager un goûter et de danser un peu… 
 
Calais--135-.jpg

 

Les bénévoles nous ont accueilli avec chaleur et sincérité, en nous avons pu découvrir l’énorme travail sur le terrain qu’ils accomplissent. L’anniversaire de Sangatte nous a également permis de discuter avec de nombreux réfugiés, qui nous ont raconté leur vies, leurs joies et leur peines… De nombreux témoignages d’hommes et de femmes au parcours si différents...

Les bénévoles du collectif CSUR et de l’association SALAM assurent 2 repas par jours aux réfugiés.

Calais--80-.JPG Calais--171-.jpg Calais--76-.JPG
Les "rafles" et les préssions des CRS incessantes sur Calais poussent certains à s'éloigner dans les champs, loin de la ville, notamment les femmes enceintes. Les conditions de survie sont trés difficiles.
Calais--1-.jpg Calais-.jpg

Les conditions de vies des réfugiés sont révoltantes, et completement ignoré par les politiques du pays des "droits de l'homme"... à part quand il s'agit d'envoyer des CRS, bruler les "campements" (couvertures, tentes...) ou selon les jours les imprénier de gaz lacrymogènes...
Il faut aussi savoir que les bénévoles qui essayent d’apporter de l’aide à ces hommes et ces femmes, sont totalement dans l’illégalité puisque la loi française interdit l’aide au « séjour irrégulier ».
Il est donc interdit de donner un vêtement ou de la nourriture à une réfugié qui vit dans la rue !!!
Certains bénévoles ont subis de forte amendes ou même de la prison ferme !

Comme nous sentons l’envie de continuer notre chemin avec les réfugies, à Calais et ailleurs, un groupe de réflexion est en formation…pour réfléchir à la suite de nos actions.

Merci  à tous ceux qui participe à ce projet, à Jeremy,  à tous les bénévoles de Calais, merci au collectif CSUR, aux réfugiés de Calais, aux habitants de Ngor au Sénégal qui nous ont raconté leurs réalités et les voyages en pirogue et spécialement à Adjie et à sa famille...
 
 
 
 
 

nti_bug_fck